Prévenir les hémorroïdes, ce problème intime un peu tabou

Les hémorroïdes sont des « varices » qui se développent sur le réseau de veines situées sous la muqueuse de l’anus, appelées veines hémorroïdaires. Ces varices sont tout à fait banales : nous en sommes quasi tous porteurs. Elles peuvent cependant causer des crises douloureuses lors de l'inflammation et la dilatation excessive des veines hémorroïdaires autour de la zone anale (l’anus et le rectum) et du tissu les entourant.  En France, environ 1 adulte sur 2 âgé de plus de 50 ans en sera victime au cours de sa vie. Heureusement, traitées efficacement, les hémorroïdes ne sont pas dangereuses mais la thrombose peut après quelques jours s'ulcérer et saigner. Découvrez des solutions pour les prévenir et soulager les inconforts. 

Personne assise aux toilettes, occupée à consulter son téléphone

Hémorroïdes internes et externes

Les hémorroïdes peuvent être internes, non douloureuses (à l'intérieur de l'anus) ou externes et douloureuses (sur le pourtour de l'anus). Lors de la défécation, il est normal que les veines de la région anale se gonflent légèrement. En revanche, contrairement aux veines normales, les hémorroïdes restent dilatées en permanence et deviennent pathologique lorsqu'elles évoluent vers une maladie hémorroïdaire, c'est-à-dire  quand les vaisseaux s'extériorisent, formant une "boule" au niveau de l'anus).

Schéma représentant des hémorroïdes internes et externes

Les aliments à éviter et facteurs de risque

Les aliments à éviter : 


❗ Aliments riches en gras : peuvent aggraver la constipation, ce qui peut exercer une pression supplémentaire sur les veines anales. Évitez les aliments frits, les viandes grasses, les produits laitiers riches en matières grasses et les collations riches en graisses.

❗ Aliments épicés : peuvent provoquer une irritation des intestins et de la région anale. 

❗ Caféine : peut provoquer une déshydratation, ce qui peut rendre les selles plus sèches et favoriser la constipation. 

❗ Alcool : peut également entraîner une déshydratation et aggraver la constipation. 

❗ Produits à base de farine blanche et de sucre raffiné :  peuvent entraîner une augmentation de la constipation. Optez pour des aliments à base de grains entiers tels que le pain complet, le riz brun et les céréales complètes.

❗ Légumes à fibres insolubles : évitez ou limitez la consommation de chou, de brocoli, de chou-fleur et de maïs.

❗ Produits laitiers :  peuvent contribuer à la constipation. 

Les facteurs de risque : 

Souffrir de constipation (peut provoquer une distension des veines autour de l'anus) ou de diarrhée (peuvent irriter les veines anales) de façon régulière ;

Souffrir d’obésité ;
Mener une vie sédentaire, de longues heures en position assise sans bouger (cette position accentue l’afflux de sang dans les veines hémorroïdaires)

Rester assis longtemps sur le siège des toilettes (ex sur son téléphone, à faire des mots-croisés, etc) ;

Soulever fréquemment des objets lourds (peut exercer une pression excessive sur la région anale) 

Ne pas s'hydrater suffisamment 

Avoir une alimentation pauvre en fibres


Qui est concerné ? Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes âgées de plus de 50 ans : les tissus du corps perdent leur élasticité naturelle et leur tonus avec l'âge.

 les personnes sédentaires : le manque d'activité physique peut ralentir la circulation sanguine dans la région anale.

 les personnes en surpoids : la surcharge pondérale peut augmenter la pression sur les veines autour de l'anus.

les personnes dont un proche parent souffre d’hémorroïde : certaines personnes peuvent être prédisposées génétiquement à développer des hémorroïdes.

les femmes enceintes : pendant la grossesse, le poids du fœtus exerce une pression supplémentaire sur la région pelvienne.

les femmes qui ont donné naissance par accouchement vaginal.

 les personnes qui  ont une maladie du tube digestif ou qui sont  atteintes d’une cirrhose du foie : peut entraîner une augmentation de la pression sanguine dans la veine porte.

Les différents stades d’évolution

Il existe 4 types d’hémorroïdes : les hémorroïdes internes, le prolapsus hémorroïdaire, les hémorroïdes externes, et la thrombose hémorroïdaire.

1er degré : hémorroïdes internes
Les hémorroïdes demeurent à l'intérieur de l'annus.

2e degré : prolapsus hémorroïdaire
Début de prolapsus des hémorroïdes internes qui sortent de l’anus au moment de la défécation et reviennent en position normale à l’arrêt de l’effort.

 

3e degré : hémorroïdes externes
Les hémorroïdes internes et externes se rejoignent. Il faut replacer délicatement les hémorroïdes avec les doigts après défécation.

4e degré : thrombose hémorroïdaire.
Les hémorroïdes ne peuvent être replacées à l’intérieur de l’anus. Elles causent gêne, suintements et saignements.

Les symptômes de la crise hémorroïdaire

Personne éprouvant des difficultés à s'assoir à cause de la douleur causée par ses hémorroïdes

La formation de ce caillot occasionne souvent de vives douleurs, car la paroi de l’anus, très irriguée et innervée, est extrêmement sensible. 


La démangeaison, la sensation de brûlure, les saignements pendant ou après les selles constituent le trio de symptômes habituels des hémorroïdes. D'autres symptômes peuvent également y être associés.


 un inconfort en position assise ;
 une sensation que l'intérieur du rectum est enflé ;

un suintement de mucus par l’anus ;

 une sortie par l’anus de protubérances sensibles, dans le cas d’hémorroïdes internes du 2ème, 3ème ou 4ème degré.


Comment prévenir ou apaiser les douleurs  si vous avez une crise hémorroïdaire  ? 

PiantoBiotic CIRCULATION



Besoin d’un coût de pouce ? Optez pour PiantoBiotic CIRCULATION, notre concentré fermenté  par la levure lysée, enrichi en extraits de  vigne rouge, cassis, hamamélis et  myrtille qui vont aider naturellement à retrouver une bonne circulation sanguine 


La vigne rouge , le cassis , l'hamamélis et la myrtille participent à une bonne circulation du sang dans les micro-vaisseaux. Le cassis et la myrtille aident à maintenir des parois vasculaires fortes.

JE COMMANDE PiantoBiotic CIRCULATI​​ON

 

Flacon de PiantoBiotic CIRCULATION

Effet vasoconstricteur : La vigne rouge contient des flavonoïdes, notamment des anthocyanes, qui peuvent aider à renforcer et à tonifier les parois des vaisseaux sanguins. Cela peut aider à réduire le gonflement et l'inflammation associés aux hémorroïdes.
Action anti-inflammatoire : Les flavonoïdes présents dans la vigne rouge ont également des propriétés anti-inflammatoires, ce qui peut aider à atténuer l'inflammation des hémorroïdes et à soulager les démangeaisons et l'inconfort.
Amélioration de la circulation sanguine : La vigne rouge peut aider à améliorer la circulation sanguine, ce qui peut être bénéfique pour réduire la congestion dans la région anale et prévenir la formation ou l'aggravation des hémorroïdes.
Effet antioxydant : les antioxydants présents dans la vigne rouge peuvent protéger les cellules du corps contre les dommages causés par les radicaux libres, ce qui peut contribuer à réduire l'inflammation et à favoriser la guérison.

Effet anti-inflammatoire : Le cassis contient des flavonoïdes, tels que la quercétine et la rutine, qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Ces composés peuvent aider à réduire l'inflammation autour des veines anales, ce qui contribue à soulager l'enflure et l'inconfort associés aux hémorroïdes.
Effet antioxydant : Le cassis est riche en antioxydants, tels que la vitamine C et les anthocyanes, qui aident à neutraliser les radicaux libres dans le corps. Ces antioxydants peuvent aider à réduire les dommages cellulaires et l'inflammation, favorisant ainsi la guérison des hémorroïdes.
Effet veinotonique : Les flavonoïdes du cassis peuvent renforcer les parois des vaisseaux sanguins, améliorant ainsi leur élasticité et réduisant la pression sur les veines anales. Cela peut aider à prévenir ou à atténuer la formation d'hémorroïdes.
Effet laxatif doux : Le cassis contient également des fibres qui peuvent aider à prévenir la constipation et à faciliter le transit intestinal. Une meilleure régularité des selles peut contribuer à réduire la pression sur les veines anales et prévenir la formation d'hémorroïdes.

Effet anti-inflammatoire : Les myrtilles contiennent des composés bioactifs, tels que les anthocyanes, qui ont des propriétés anti-inflammatoires. Ces composés peuvent aider à réduire l'inflammation dans la région anale, contribuant ainsi à soulager l'enflure et l'inconfort associés aux hémorroïdes.

Effet antioxydant : Les myrtilles sont riches en antioxydants, notamment la vitamine C et les anthocyanes. Ces antioxydants aident à neutraliser les radicaux libres dans le corps, protégeant ainsi les cellules contre les dommages et favorisant la guérison.

Effet veinotonique : Les flavonoïdes présents dans les myrtilles peuvent aider à renforcer les parois des vaisseaux sanguins, améliorant ainsi leur élasticité et réduisant la pression sur les veines anales. Cela peut contribuer à prévenir ou à atténuer la formation d'hémorroïdes.

Effet laxatif doux : Les myrtilles sont riches en fibres, ce qui peut aider à prévenir la constipation et à faciliter le transit intestinal. Une meilleure régularité des selles peut contribuer à réduire la pression sur les veines anales et à prévenir la formation d'hémorroïdes.

Commencez à écrire ici ...