Le Pelargonium

Le pélargonium possède des propriétés antimicrobiennes, antivirales et immunostimulantes qui stimulent les défenses immunitaires. Il est aussi  indiqué dans le traitement des infections respiratoires, telles que les bronchites aiguës ou chroniques. 


Origine et histoire


Historiquement utilisé contre la tuberculose en Europe au début du XXe siècle, le Pelargonium sidoides (ou l'umckaloabo) est originaire d’Afrique du Sud et signifie "toux sévère" en dialecte zoulou.  Cette plante s'épanouit du niveau de la mer et jusqu'à plus de 2000m d'altitude.  Les buissons aux tiges duveteuses peuvent atteindre 50 cm de hauteur, sont parés de petites fleurs violettes et de feuilles en forme de cœur recouvertes de poils soyeux.. A ne pas confondre avec le géranium européen, la récolte du pélargonium ou géranium du Cap a lieu toute l’année.

Carte d'identité du pélargonium

Description
botanique
  • Nom: Pelargonium

  • Famille: Geraniaceae

  • Origine: Afrique du sud

Composants
actifs
  • Coumarine (umckaline et scopoletine)

  • Proanthocyanidines

  • Acide gallique

Usages

Usages traditionnels

  • Utilisé contre la toux

  • Cicatrisant

  • problème de peau


Usages modernes

  • Stimulation de l'immunité spécifique et non spécifique

  • Action antibactérienne et antivirales

  • expectorant (Stimule l'escalator muco-ciliaire)

Propriétés médicinales du Pélargonium

Ce qui rend le Pelargonium sidoides idéal pour contrer les refroidissements, c'est qu'il active simultanément l'immunité spécifique et non spécifique. Il a une action antivirale et antibactérienne à large spectre. Il est surtout très sûr à l’usage et convient particulièrement bien aux enfants. 

Le Pélargonium a été utilisé traditionnellement pour soigner la dysenterie, la dysménorrhée (douleurs de règles), les problèmes de foie et surtout, les affections respiratoires comme la bronchite

Ensuite, il a été utilisé avec succès dans les infections aiguës des voies respiratoires en général : gorge et  amygdales, en cas d’asthme et de toux, mais aussi dans la diminution des défenses naturelles.

Immunité non spécifique ou inné

Lors d’une infection bactérienne ou virale, des marqueurs spécifiques commun à la majorité des infections vont être produit. Il est alors facile pour notre système immunitaire de reconnaitre ces marqueurs et de déclencher une réaction de protection (1). Ce système immunitaire est appelé non spécifique ou inné car il a la capacité de réagir à tout type d’infection. Il ne sera pas spécifique à l’une ou l’autre infection.

Pour en savoir plus sur la différence entre immunité spécifique et non spécifique, n'hésitez pas à lire cet article. (ARTICLE A AJOUTER)

Pélargonium et validation scientifique


Les racines de pélargonium renferment des coumarines, des acides galliques et des tanins : 

  • Les coumarines vont pouvoir inhiber les bactéries et virus fréquemment impliqués dans les infections respiratoires, en empêchant leur fixation sur les muqueuses bronchiques. La coumarine umckaline stimule donc vraiment les défenses. Elle augmente la force et l’efficacité de la réaction des globules blancs aux pathogènes. ( 2,3,4,) 

  • Les acides galliques vont être capables d'induire la formation de médiateurs de l'immunité (cellules jouant un rôle de messager dans la réponse de l'organisme face aux agressions externes) et de stimuler les globules blancs macrophages (cellules impliquées dans la réponse immunitaire).

  • Le pélargonium protège les cellules des infections causées aussi bien par les virus que les bactéries en les empêchant d’adhérer aux cellules avant qu’ils soient en état de les infecter. Cette action serait due aux proanthocyanidines. (5)

Mettre en compétition un antibiotique (l'amoxicilline) avec un extrait de plante, la racine de Pelargonium , il fallait oser !  Des chercheurs l'ont fait dans le cadre d'une étude publiée en mai 2020 , randomisée testant deux groupes de 25 patients atteints de sinusite aiguë. Le premier groupe a reçu trois fois 20 mg par jour d'extrait de Pélargonium, tandis que le second s'est vu attribuer trois fois 500 mg par jour d'amoxicilline. Les symptômes des patients (obstruction nasale, rhinorrhée, douleur, perte de l'odorat) ont ainsi été évalués durant dix jours. Les malades ont également fait l'objet d'un examen endoscopique et d'une culture de leurs mucosités. Résultats : l'extrait de Perlargonium est bien plus efficace que l'antibiotique. Il serait donc une alternative au traitement médical habituel sans les effets secondaires des antibiotiques. (6)

évolution des symptômes durant un traitement à l'amoxicillin ou de pelargonium pendant 10 jours




Efficacité du pélargonium

Stimulation du système immunitaire inné


Stimulation du système immunitaire adaptatif

Action antivirale

Action antibactérienne

Où retrouver le Pelargonium ?

Le B.St-Joseph Défenses naturelles est une solution buvable formulée de manière à renforcer naturellement les défenses naturelles de l'organisme grâce à une synergie d’actions entre ses nutriments et les extraits d’échinacéa et de pélargonium.

Bibliographie 

1)  Dianzani, F. and S. Baron, Nonspecific Defenses. In: Baron S, editor. Medical Microbiology. 4th    edition. Galveston (TX): University of Texas Medical Branch at Galveston; 1996. Chapter 49. Available     from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK8348/.

2) Extract of Pelargonium sidoides (EPs 7630) improves phagocytosis, oxidative burst, and intracellular killing of human peripheral blood phagocytes in vitro. Andreas Conrad, Cathrin Hansmann, Inge Engels, Franz D. Daschner, Uwe Frank. Phytomedicine 14 (2007) SVI 46–51 

PubMed: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17184983

3) Immune responses induced by Pelargonium sidoides extract in serum and nasal mucosa of athletes after exhaustive exercise: modulation of secretory IgA, IL-6 and IL-15. Luna LA Jr, Bachi AL, Novaes e Brito RR, Eid RG, Suguri VM, Oliveira PW, Gregorio LC, Vaisberg M. Phytomedicine. 2011 Feb 15;18(4):303-8. PubMed: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20850953

4) The efficacy of Pelargonium sidoides in the treatment of upper respiratory tract infections in children with transient hypogammaglobulinemia of infancy. Patiroglu T, Tunc A, Eke Gungor H, Unal E. Phytomedicine. 2012 Aug 15;19(11):958-61. 

PubMed: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22809962

5) Antimicrobial, Antiviral and Immunomodulatory Activity Studies of Pelargonium sidoides (EPs® 7630) in the Context of Health Promotion Herbert Kolodziej Pharmaceuticals 2011, 4, 1295-1314 PMC: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4060126/pdf/pharmaceuticals-04-01295.pdf

6) Annals of Otology Rhinology & Laryngology, 26 mai 2020 : Herbal Drug EPs 7630 versus Amoxicillin in Patients with Uncomplicated Acute Bacterial Rhinosinusitis: A Randomized, Open-Label Study.   Study from : https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0003489420918266 

7)  EPs 7630 in Acute Respiratory Tract Infections – A systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials Heinrich Matthys, F.A. Malek, Wolfgang Kamin J Lung Pulm Respir Res. 2016;3(1):00068. MedCrave: http://medcraveonline.com/JLPRR/JLPRR-03-00068.pdf

8) EPs 7630 is effective and safe in children under 6 years with acute respiratory tract infections: clinical studies revisited. Kamin W, Funk P, Seifert G, Zimmermann A, Lehmacher W. Curr Med Res Opin. 2018 Mar;34(3):475-485. PubMed: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29119837